sandrine-roudeix.com

Ecrire avec son oeil

action culturelle


Partager ▼

Atelier d’écriture adultes

Écrire a toujours été pour moi regarder. Regarder à l’extérieur. Les gens. Les paysages. Les objets. Les situations. Et regarder à l’intérieur. Les souvenirs. Les scènes du passé pas rangées. Les sensations qui affleurent dans un décor donné, sur un chemin, entre quatre murs. C’est comme cela que je crée. Comme beaucoup, je pars d’une image mentale. La différence, c’est que je suis écrivaine mais aussi photographe et que cette image mentale, je la développe instinctivement, techniquement, comme une photo. Avec mes cinq sens, comme si j’étais sur place, je choisis mon modèle, mon angle de vue, mon cadre, ma position. Je règle la lumière, les zones claires et les parts d’ombre, ce que je montre ou ne montre pas, le temps qui se fige ou s’étend. Je guide mon sujet selon un mouvement, un déséquilibre, une scénographie inattendue qui va l’emmener à se révéler. Avec mon œil mais donc aussi toute ma sensorialité, mon oreille, mon nez, ma bouche, ma main, j’explore la scène à 360° et en scrute chaque détail, chaque impression, chaque forme, chaque couleur, chaque élan qui pourrait faire sens, contre sens, double sens. J’interroge alors mon personnage et j’essaie de comprendre ce qui le va le mettre en action, ses blessures et ses cicatrices, le dessous des apparences.

Dans cet atelier la croisée des mots et des images,  j’apprends aux participants à s’appuyer sur leur oeil et leurs sens, des photos réelles ou mentales, pour enclencher le processus d’écriture. Libérer leur plume. Nourrir leur inspiration. Définir leurs thèmes de prédilection. Mettre des mots justes et des histoires vraies ou inventées sur leurs visions. Questionner le dehors et le dedans. Ce qui se voit et ce qui ne se voit pas. L’intime qui se cache derrière la surface des choses comme derrière le papier glacé d’une photo. Au cours des séances, chacun écrit à partir d’images nées dans sa tête, mais aussi de photos issues de son albums ou de magazines « comme si on y était ». À travers différents exercices et avec le renfort de textes de « romanciers visuels », d’écrivains accompagnant leurs textes de photos mais aussi de photographes ajoutant des mots à leurs images, je leur fais expérimenter une écriture différente. Le vocabulaire de la description et de la sensation (vue, ouïe, goût, toucher, odorat). Les notions de cadrage, de mise en lumière ou en ombre, de distance par rapport au sujet. Ensemble, nous explorons toutes ces questions qu’un photographe comme un écrivain se posent avant de traduire par leur œil ou leur plume leurs émotions….

Pour plus d’infos (conditions, dates, etc.), rendez-vous sur le site de l’Ecole Les Mots (Paris Ve).

Capture d’écran 2020-10-20 à 17.34.58